Dessin correspondant à ce commentaire

image pdf  Cliquer ici pour lire, enregistrer ou imprimer ce commentaire en PDF

Pour préparer la fête de l'Assomption

Récit (Mt 14, 22-33)

Aussitôt après avoir nourri la foule dans le désert, Jésus obligea ses disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l'autre rive, pendant qu'il renverrait les foules.
Quand il les eut renvoyées, il se rendit dans la montagne, à l'écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul.
La barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues, car le vent était contraire.
Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux en marchant sur la mer.
En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils disaient : « C'est un fantôme », et la peur leur fit pousser des cris.
Mais aussitôt Jésus leur parla : « Confiance ! C'est moi ; n'ayez pas peur ! »
Pierre prit alors la parole : « Seigneur, si c'est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur l'eau. »
Jésus lui dit : « Viens ! » Pierre descendit de la barque et marcha sur les eaux pour aller vers Jésus.
Mais, voyant qu'il y avait du vent, il eut peur ; et, comme il commençait à enfoncer, il cria : « Seigneur, sauve-moi ! »
Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? »
Et quand ils furent montés dans la barque, le vent tomba.
Alors ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui, et ils lui dirent : « Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! »

Faire remarquer sur le dessin…

La scène se passe "vers la fin de la nuit… " : la lune et quelques étoiles tardent encore dans le ciel.
On devine qu'il y a un grand vent au mouvement qui balaie le ciel, aux cheveux des personnages et aux arbres penchés. Et, sur la mer, de grosses vagues secouent le bateau.
Jésus, debout sur l'eau, attrape par la main Pierre qui avait quitté le bateau, a d'abord marché sur l'eau et maintenant s'enfonce dans les flots, pendant que les autres disciples, restés dans le bateau, regardent la scène avec une certaine inquiétude. L'un d'eux tient encore son aviron à la main.


 

Idées/force sur lesquelles vous appuyer. À développer selon l'auditoire.

Vérités à transmettre

Confiance ! C'est moi ; n'ayez pas peur ! Oubliant que Jésus a souvent montré sa toute-puissance et qu'il faut toujours lui faire confiance, les apôtres ont eu peur en voyant Jésus marcher sur l'eau.
La peur est souvent un obstacle pour notre vie de foi. Elle paralyse.

Voyant qu'il y avait du vent, il eut peur. Devant les difficultés inévitables que nous rencontrons dans notre existence, pourquoi avoir peur puisque Dieu est là et qu'il nous protège ? Nous l'oublions trop souvent… c'est un manque de confiance.

Seigneur, sauve-moi ! … ne manquons jamais d'appeler Jésus à notre secours : Il n'est jamais trop tard. Mais peut-être nous aurons à entendre, comme saint Pierre, le reproche du Seigneur : Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ?

Attitudes d'âme à faire partager

Foi et Confiance en Dieu : Lui seul peut vraiment nous aider et ll est toujours prêt à le faire en toutes circonstances si nous L'appelons à notre secours.
Prière : indispensable pour entretenir notre foi et notre confiance en Dieu et, avec son aide, surmonter les difficultés rencontrées.
Humilité : se savoir petit et impuissant sans l'aide de Dieu.

Pour prier

Ô Dieu, viens à notre aide ! Seigneur, à notre secours !

Le Seigneur est pour moi, je ne crains pas : que pourrait un homme contre moi ?
Le Seigneur est avec moi pour me défendre, et moi, je braverai mes ennemis.
Mieux vaut mettre sa confiance dans le Seigneur que de compter sur les hommes.
Mieux vaut mettre son espérance dans le Seigneur que de compter sur les puissants. (Ps 117, 7-9)


Pour l'année A :  tous les commentaires des dessins tous les dessins

Chercher un dessin dans le site - Page d'accueil - Index général