AD/23 – ÉVANGILE POUR LE 2° DIMANCHE DE PÂQUES/MISÉRICORDE

En partant du dessin, expliquer cet évangile aux enfants pour les en faire vivre.

Récit (Jn 20, 19-31)

Le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté.
Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. »

Or, l’un des Douze, Thomas appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau) n’était pas avec eux quand Jésus était venu.
Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »

Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! »
Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. »
Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! »
Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »

Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ceux-là y ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom.


Faire remarquer sur le dessin…

Pour mieux comprendre le dessin, le situer dans l’ensemble du récit, en partant du début de l’évangile :

Le soir du jour de Pâques, Jésus ressuscité était apparu aux apôtres au Cénacle, mais Thomas n’était pas là.
A son retour, les autres lui ont raconté : “nous avons vu le Seigneur !”.
Mais Thomas avait refusé d’y croire : “ce n’est pas possible”.

Le dessin :
Huit jours après, Jésus tout auréolé de lumière revient voir ses amis. Cette fois, Thomas est là.
Au milieu de tous les autres (deux seuls sont représentés sur le dessin), Jésus l’appelle et l’invite, comme il l’avait dit lui-même, à “mettre son doigt à l’endroit des clous, et sa main sur la plaie du côté”.
Thomas tombe à genoux et s’écrie : “Mon Seigneur et mon Dieu”.


Vérités à transmettre

– “Heureux ceux qui croient sans avoir vu”.
Croire, ou avoir la foi, c’est tenir pour certaines des réalités qu’on ne voit pas. La foi est un don de Dieu, qui nous permet ainsi de le connaître et de l’aimer, même si nous ne Le voyons pas.

– “Mon Seigneur et mon Dieu” : après avoir douté, Thomas est le premier à reconnaître que Jésus est Dieu.
Nous croyons que Jésus est Dieu (Il l’a prouvé en ressuscitant d’entre les morts). C’est le message du dernier verset de l’évangile : “… que vous croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, afin que, par votre foi, vous ayez la vie en son nom”. (v. 31)

Attitudes d’âme à faire partager

  •  Adoration : reconnaître que Jésus est Dieu
  • Demander la grâce d’avoir la foi : elle est un don de Dieu. Pour croire, il nous faut l’aide du Seigneur.

Pour prier

Je suis la Résurrection et la Vie.
Celui qui croit en moi, même s’il est mort, vivra ;
et quiconque vit et croit en moi ne mourra pas pour toujours. (Jn 11, 25-26)