AF/05 – ÉVANGILE POUR LE MERCREDI DES CENDRES

Récit (Mt 6, 1-6, 16-18)

Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.
Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner de la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le rendra.

Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et les carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le
secret te le rendra…

Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra.”

Faire remarquer sur le dessin…

Sur les trois grands conseils de Jésus pour “vivre comme des justes”, seule l’aumône est représentée sur le dessin : quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que donne ta main droite…

Ce conseil, pourtant, ne doit être dissocié des deux autres du même évangile : l’ensemble forme une trilogie inséparable : faire l’aumône… prier… jeûner… Ce sont “les 3 P” : Prière, Partage, Pénitence.
Tel est le programme pour une bonne entrée en Carême.

L’idée à développer sur ce thème, en ce mercredi des cendres, est l’esprit de pénitence.


Vérités à transmettre

“Si vous voulez vivre comme des justes, évitez d’agir devant les hommes pour vous faire remarquer… “

Ce qui compte aux yeux de Dieu, c’est la droiture de notre cœur envers Lui : que nous agissions pour Lui, pour sa gloire et non pas pour nous faire remarquer des autres. C’est seulement à partir de là que tout peut se mettre en ordre dans notre vie :

– l’amour de Dieu (prière) – la charité envers les autres (partage ou aumône) – la pénitence (jeûne)

Ce beau programme ne peut se réaliser en nous sans un combat spirituel : c’est le sens profond du jeûne, à comprendre dans son sens large : supprimer ce qui dans notre vie est mauvais, limiter les “consommations” superflues. Ce n’est donc pas seulement la privation de quelque nourriture ou gourmandise, mais aussi (par exemple) moins de télé, d’ordinateur, de jeux vidéo, de téléphone mobile, de SMS, de Facebook…
De même, l’aumône est toujours une ouverture de notre cœur aux autres : elle peut recouvrir un grand nombre de formes, comme la visite à un malade ou donner de son temps pour une bonne action…
À chacun de voir en lui-même ce qui dans sa vie est un obstacle entre lui et Dieu.

Attitudes d’âme à faire partager

– Humilité : se faire tout petit devant Dieu, au lieu de se donner de l’importance, de se faire remarquer.
– Contrition : voir ce qui dans notre vie n’est pas conforme à la volonté de Dieu, en avoir un vrai regret.
– Ferme volonté de s’en corriger, soutenus par la grâce de Dieu.


 Pour prier

Accorde nous, Seigneur, de savoir commencer saintement, par une journée de jeûne,
notre entraînement au combat spirituel :
que nos privations nous rendent plus forts pour lutter contre l’esprit du mal. (prière d’ouverture de ce jour)


Plus de prières pour les CendresMercredi des Cendres : l’entrée en CarêmeTous les articles sur le CarêmeRetour à l’accueil