CD/46 – ÉVANGILE POUR LE 25° DIMANCHE DU T.O.

En partant du dessin, expliquer cet évangile aux enfants pour les en faire vivre.

Récit (Lc 16, 1-13)

Jésus disait à ses disciples : « Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé parce qu’il gaspillait ses biens.
Il le convoqua et lui dit : ‘Qu’est-ce que j’entends dire de toi ? Rends-moi les comptes de ta gestion, car désormais tu ne pourras plus gérer mes affaires.’
Le gérant pensa : ‘Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gérance ? Travailler la terre ? Je n’ai pas la force. Mendier ? J’aurais honte.
Je sais ce que je vais faire, pour qu’une fois renvoyé de ma gérance, je trouve des gens pour m’accueillir.’
Il fit alors venir, un par un, ceux qui avaient des dettes envers son maître. Il demanda au premier : ‘Combien dois-tu à mon maître ? –
Cent barils d’huile.’ Le gérant lui dit : ‘Voici ton reçu ; vite, assieds-toi et écris cinquante.’
Puis il demanda à un autre : ‘Et toi, combien dois-tu ? – Cent sacs de blé.’ Le gérant lui dit : ‘Voici ton reçu, écris quatre-vingts.’
Ce gérant trompeur, le maître fit son éloge : effectivement, il s’était montré habile, car les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière.
Eh bien moi, je vous le dis : Faites-vous des amis avec l’Argent trompeur, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles.
Celui qui est digne de confiance dans une toute petite affaire est digne de confiance aussi dans une grande. Celui qui est trompeur dans une petite affaire est trompeur aussi dans une grande.
Si vous n’avez pas été dignes de confiance avec l’Argent trompeur, qui vous confiera le bien véritable ?
Et si vous n’avez pas été dignes de confiance pour des biens étrangers, le vôtre, qui vous le donnera ?
Aucun domestique ne peut servir deux maîtres : ou bien il détestera le premier, et aimera le second ; ou bien il s’attachera au premier, et méprisera le second.
Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. »


Faire remarquer sur le dessin…

Le dessin n’illustre pas la parabole elle-même, mais seulement sa finale, le dernier verset de cet évangile : “Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent.” (v. 13).
Ce dessin est partagé verticalement en deux parties, l’une à droite, l’autre à gauche.
A droite, le monde de l’argent : grands immeubles, belles voitures, Casino (un endroit où les gens jouent à des jeux où ils dépensent beaucoup d’argent), des gens pressés qui courent… Un monde agité et bruyant.
Tout devant, une grosse bourse ouverte d’où sortent beaucoup de pièces de monnaie…

A gauche, une procession du Saint Sacrement se dirige vers l’église. L’ambiance est recueillie, paisible, on devine les chants de louange au Très Saint Sacrement.

Tout en bas du dessin, cette phrase de l’évangile : Vous ne pouvez servir à la fois Dieu et l’argent.


Vérités à transmettre

Quand il s’agit de servir Dieu, le mot “servir” prend un sens très fort : ce service engage l’homme jusqu’au plus profond de lui-même : “C’est devant Dieu que tu te prosterneras, c’est Lui seul que tu adoreras” (Mt 4, 10 – Dt 6, 13). Ce service que nous devons rendre à Dieu, c’est l’adoration.

Peut-on imaginer qu’on puisse servir l’argent de la même façon ? Non. Certainement pas !
L’argent nous est utile, bien sûr, pour les nécessités de la vie matérielle, mais en aucune façon il ne doit devenir un maître… ou alors il devient un très mauvais maître et même un maître tyrannique ! L’argent n’est qu’un moyen, il ne doit jamais devenir un but en soi. Pourtant… dans nos vies quotidiennes…?
N’y a-t-il pas en nous certains esclavages dont nous ne sommes même pas conscients, ce désir d’en avoir toujours plus au niveau des facilités matérielles (exemples à faire chercher par les enfants) ?

A maintes reprises, Jésus nous met en garde contre un amour excessif de l’argent. Par exemple : Ne vous faites pas de trésors sur la terre… mais faites-vous des trésors dans le ciel… Car où est on trésor, là aussi sera ton cœur. (Mt 6, 19-21). En nous contentant du simple nécessaire et en se servant de l’argent pour aider ceux qui en manquent, c’est ainsi que nous nous faisons un trésor dans le Ciel.

Attitudes d’âme à faire partager

Demander la grâce de faire un bon usage des biens matériels en général et de l’argent en particulier.
Mettre surtout toute notre confiance en Dieu et sa Providence, qui sait ce dont nous avons besoin.
Apprendre à se contenter de ce qu’on a, sans vouloir avoir “toujours plus”…


Pour prier

Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout le reste vous sera donné par surcroît.
Ne vous faites pas tant de souci pour demain : demain se souciera pour lui-même ;
à chaque jour suffit sa peine. (Mt, 6, 33-34)