CD/28 – ÉVANGILE POUR LE 7° DIMANCHE DE PÂQUES

En partant du dessin, expliquer cet évangile aux enfants pour les en faire vivre.

Récit (Jn 17, 20-26)

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, les yeux levés au ciel, il priait ainsi :
Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui accueilleront leur parole et croiront en moi.
Que tous, ils soient UN, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient UN en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.
Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient UN comme nous sommes UN :
moi en eux, et toi en moi. Que leur unité soit parfaite ; ainsi, le monde saura que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.
Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, eux aussi soient avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant même la création du monde.
Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ils ont reconnu, eux aussi, que tu m’as envoyé.
Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître encore, pour qu’ils aient en eux l’amour dont tu m’as aimé, et que moi aussi, je sois en eux. »


Faire remarquer sur le dessin…

Jésus, à genoux, prie son Père, d’une prière très intense : “Que tous, ils soient UN”.
Derrière lui les apôtres, très recueillis, s’associent à la prière de Jésus. Ils ne sont que onze : cela se passe après le départ de Judas.
Tout en haut du dessin, une colombe, d’où sortent des rayons de lumière. Que représentent cette colombe et ces rayons de lumière ? Le Saint-Esprit.
Juste au-dessus des apôtres, une chaîne de personnes qui se tiennent toute par la main, comme une ribambelle. Cela représente l’ensemble des amis de Jésus, les chrétiens : c’est nous.


Vérités à transmettre

Jésus prie pour nous tous : “Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui accueilleront leur parole et croiront en moi.”
Et quelle est sa prière ? “Que tous, ils soient UN, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi.” Cette prière de Jésus est très importante : elle exprime sa dernière volonté avant d’entrer dans sa Passion.

Que tous, ils soient UN…” Cela veut dire : bien s’entendre, être unis. Donc, pas de dispute.
Pour Jésus, c’est très important que nous nous entendions bien : par exemple en famille, en classe, dans une équipe de sport. Lorsque quelque chose ne va pas, si on n’est pas d’accord, il faut toujours préférer la paix et l’unité à la dispute : ce qui veut dire qu’il faut quelquefois renoncer à ce qu’on veut et céder.

…comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi.” Le modèle de l’unité, pour nous, c’est celle qu’il y a entre le Père et le Fils, unis dans l’Esprit Saint : autant dire que cela dépasse les forces humaines. Mais si nous appelons Dieu à notre aide, si nous lui demandons sa grâce, cela devient possible par l’action de l’Esprit Saint en nous : c’est pourquoi on voit sur le dessin la colombe nous couvrir tous de ses ailes.

Quand il faut céder pour garder la paix, on n’en a jamais envie, et on ne peut pas y arriver tout seuls. Mais l’Esprit Saint peut nous en donner la force. Si on le fait, c’est par amour pour Jésus, pour Lui montrer qu’on Lui donne la préférence, qu’on veut Lui ressembler et faire comme Lui : Il a pardonné à ses ennemis, et nous dit de le faire à notre tour. L’Esprit Saint nous apprend à aimer comme Dieu nous aime.

Attitudes d’âme à faire partager

Charité fraternelle : “Que leur unité soit parfaite…” Cette bonne entente entre nous est le témoignage de notre foi en Jésus : ainsi, le monde saura que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés…”

Invoquer le Saint Esprit pour Lui demander cette grâce de bien nous entendre et d’éviter les disputes, pour rester dans l’unité et la paix, pour la plus grande gloire de Dieu.


Pour prier

Avant de commencer ta prière, si tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi,
va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite Dieu acceptera ta prière. (Mt 5, 23-24)

Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais sois vainqueur du mal par le bien. (Rm 12, 21)

Je peux tout en Celui qui me fortifie. (Ph 4, 13)