31 – COMMUNION SPIRITUELLE OU DE DÉSIR (conseils pratiques)

Quand on ne peut pas communier sacramentellement, on peut communier autrement…

Ce qu’elle est

Selon saint Thomas d’Aquin, il y a deux manières de recevoir l’Eucharistie :

♦   l’une sacramentelle par laquelle on reçoit le sacrement et ses effets (si on est en état de grâce),
♦   et l’autre spirituelle par laquelle on reçoit l’effet du sacrement qui consiste à être spirituellement uni au Christ.

Communier spirituellement, c’est s’unir à Jésus-Christ présent dans l’Eucharistie :
♦   non pas en le recevant sacramentellement,
♦   mais avec une grande foi dans le mystère de l’Eucharistie, avec un grand désire de recevoir réellement le sacrement et un grand amour de Jésus

Dans quelles circonstances

◊   Impossibilité d’assister à la messe
(pas de messe, messe vraiment trop loin, raison de santé, contraintes professionnelles ou familiales…)
◊   Impossibilité physique de communier
◊   Interdiction d’assister à la messe
(événements exceptionnels comme une épidémie, une fermeture des églises en temps de persécution…)
  Situation morale qui ne permet pas de communier pour le moment

À quel moment et où

Une communion de désir ou communion spirituelle peut se faire à tout moment et n’importe où… mais il y a des moments privilégiés (en même temps que les autres si on assiste à une messe télévisée ou dans un endroit silencieux qui permette le recueillement)

Dispositions

Trois dispositions du cœur constituent la communion spirituelle :

1. un acte de foi à la présence réelle du Corps, du Sang, de l’Âme et de la Divinité de Jésus dans une hostie consacrée (le mystère de l’Eucharistie)

2. un acte de désir de recevoir Jésus dans son cœur (on peut s’imaginer que l’on s’approche de la sainte table et que l’on reçoit l’hostie)

3. un acte d’action de grâces, le même que si l’on avait réellement communié.

Important

Les effets de la communion spirituelle sont identiques à ceux de la communion sacramentelle, sauf leur intensité, qui est moindre. Mais une communion spirituelle, faite avec ferveur, pourra produire plus de fruit qu’une communion sacramentelle faite avec tiédeur.

Textes pour faciliter cette communion

Il en existe de nombreux. C’est une aide : ce n’est pas le plus important !

Voici un  exemple contemporain, créé par Mgr Centène début mars 2020 à cause du “coronavirus”

Version tutoiement  –  Version vouvoiement