11 – LA PENTECÔTE DANS L’ANNÉE LITURGIQUE (formation)

– Un tournant dans l’année liturgique
– De la Pentecôte juive à la Pentecôte chrétienne
– La Pentecôte n’est pas seulement un anniversaire, c’est une VIE
– Le temps de l’Église
– Après l’exemple de Jésus, celui des saints.


Un tournant dans le déroulement de l’année liturgique

Depuis le début de l’année, nous avons suivi pas à pas Jésus, le Fils de Dieu fait homme, dans toutes les étapes de sa vie terrestre.
Puis, à sa glorieuse Ascension, nous L’avons vu remonter au Ciel : Jésus, notre Seigneur, notre Sauveur, a quitté notre terre. Il a désormais achevé l’œuvre de notre salut et Il est remonté auprès de son Père.
Mais il ne nous laisse pas seuls : en cette grande fête de la Pentecôte, Il nous envoie l’Esprit Saint qu’Il avait annoncé, le “Consolateur”, qui va continuer son œuvre de sanctification :

Voici que je vais envoyer sur vous le Don que mon Père a promis.
Et vous, demeurez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la Force d’En Haut. (Lc 24, 49)

De la Pentecôte juive à la Pentecôte chrétienne

Le mot “Pentecôte” signifie en grec “cinquantième jour“. Chez les Juifs, la Pentecôte fêtait l’anniversaire de la promulgation de la loi mosaïque sur le Sinaï, cinquante jours après la sortie d’Égypte, que fêtait la Pâque juive.
Notre Pentecôte chrétienne célèbre la descente du Saint-Esprit sur les Apôtres, cinquante jours après Pâques. Et cette fête est la clôture du temps pascal.

“Pâques a été le commencement de la grâce, la Pentecôte en est le couronnement.” (saint Augustin)

Par sa Résurrection, le Christ nous a rendu nos droits à la vie divine, mais c’est à la Pentecôte qu’Il applique ces droits à nos âmes en nous communiquant son Esprit “qui donne la vie“.

Au jour de la Pentecôte, l’Esprit-Saint nous est manifesté, donné, et communiqué comme Personne divine. (CEC 731)

La Pentecôte devient pour les chrétiens l’anniversaire de l’institution de la loi d’Amour, loi nouvelle où nous recevons l’Esprit d’adoption des fils, qui nous donne le droit d’appeler Dieu notre Père. (Rm 8, 13-15)

Et, tandis que la loi de Moïse montrait ce qu’il fallait faire, mais n’en donnait pas la force, l’Esprit-Saint fait connaître la loi évangélique et donne les grâces nécessaires pour la mettre en pratique : l’amour est le secret de l’obéissance.

La Pentecôte n’est pas seulement un anniversaire, c’est une Vie

L’Esprit-Saint fait dans toute l’Église ce que fait l’âme dans tous les membres du corps. (Saint Augustin)

L’Esprit-Saint est l’âme qui donne vie à l’Église : Il prend possession de nos cœurs pour nous vivifier, nous sanctifier. Notre fidélité à l’Esprit-Saint sera le gage de notre sainteté.

Cette prise de possession va se manifester, au jour de la Pentecôte, de manière spectaculaire, sous la forme du vent impétueux et des langues de feu : Actes 2, 1-11.

Le vent impétueux signifie le souffle de la grâce qui va opérer un si grand changement dans les Apôtres.

Les langues de feu signifient :

1/ le don miraculeux de parler les diverses langues des peuples que les apôtres auraient à évangéliser,

2/ l’action du Saint-Esprit qui les éclaire, les purifie et les embrase de l’Amour divin : la Charité.

L’Amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné (Rm 5, 5)

Le temps de l’Église

Au règne visible du Christ succède maintenant le règne du Saint Esprit, qui se manifeste visiblement en descendant sur les disciples de Jésus au matin de la Pentecôte.

La fête de la Pentecôte est la fête de l’inauguration de l’Église. Le temps qui suit est le temps de l’Église : assistée du Saint Esprit, elle continue l’œuvre de la Rédemption jusqu’à la fin des temps, jusqu’au retour du Christ dans sa Gloire, pour le Jugement dernier, comme Il l’a annoncé. (Mt 24, 30 – et 26, 64)

Après l’exemple de Jésus, celui des saints

C’est la partie de l’année où l’Église nous propose plus particulièrement l’exemple des SAINTS : pris par l’Amour divin, ils ont mis leur vie en conformité avec l’enseignement du Christ, avec la force d’âme qu’ils ont puisée dans le Saint Esprit.
A travers l’infinie variété des Saints qui ne cessent, à travers tous les siècles et dans tous les pays, de reproduire le Christ, nous découvrons tous les fruits de sainteté que l’Esprit Saint produit dans les âmes.

Ainsi nous-mêmes, après avoir pu prendre le Christ pour modèle, nous trouvons encore d’autres exemples à imiter dans ses membres, tous imprégnés de l’Amour divin.
En ces jours de Pentecôte, disons maintenant avec toute l’Église :

Viens, Esprit-Saint, remplis les cœurs de tes fidèles et allume en eux le feu de ton amour.