PARTAGE – VOS RÉPONSES

Nous nous accrochons à notre chapelet en famille

Pour varier, au début de chaque dizaine,
– chacun choisit à tour de rôle une intention,
– je rappelle en quelque mots le “mystère que l’on va prier.

Par exemple, pour le deuxième dizaine des mystères douloureux, je rappelle que jésus a été très cruellement flagellé à cause de nos péchés de sensualité (gourmandise, paresse, etc. ).

Il faudrait que je prenne le temps de sortir pour chaque dizaine une image à mettre devant nos yeux.

30 mars – Frédéric B. Enfants 16 – 14 – 10 ans

Déjà, garder le cap jusqu’à Pâques…
Nos petits « compléments » en cette période de confinement :
– le matin : avant d’entamer le travail scolaire de chacun, une prière de louange et d’offrande pour les malades du virus…
– après le déjeuner : repos obligatoire pour tous avec un temps de lecture d’une vie de saint,
– le soir, durant la prière familiale, les 2 grands sont responsables, tour à tour, de la dizaine de chapelet chantée, suivie d’un temps de silence pour remercier et faire son examen de conscience… Enfin, ils colorient avec les 2 petits le chemin de carême !

26 mars – Marie G.  11 – 9 – 6 – 4 ans

En ce temps de confinement, internet nous permet de suivre à distance ce que nous ne pouvons plus vivre dans les églises : messe, adoration, chapelet, chemin de croix… Cependant, pour ne pas vivre ces moments-là comme si on regardait un film lambda en famille, j’ai essayé de trouver des idées pour  rendre ces moments plus incarnés et pour nous rendre davantage actifs.
J’ai donc peint un chemin de croix à accrocher sur les murs de la maison (et pourquoi pas aussi dans le jardin s’il fait beau…). Les deux derniers vendredis de carême (27 mars et 3 avril) et surtout le Vendredi Saint (10 avril) (en suivant en direct un chemin de croix ou non, on verra à ce moment-là…), nous pourrons ainsi aller physiquement de station en station à travers la maison. L’un de nous portera une croix, un autre un cierge. De cette manière, nous vivrons pleinement notre chemin de croix, en communion avec l’Église.

Pour ceux qui ont des enfants en âge de bricoler, la réalisation d’un chemin de croix peut donner lieu à une activité manuelle familiale, bienvenue en ce moment où l’on cherche de bonnes occupations pour les enfants ! À personnaliser selon l’imagination et la créativité de chacun !

25 mars – Anne B. –

Bonjour à tous ! En cherchant sur le net, j’ai trouvé ces quelques chants en vidéo que je trouve adaptés en ce moment de carême pour la prière ensemble.

Tu es mon berger
Lève-toi et marche, Dieu est ton ami
Tournez les yeux vers le Seigneur

Le  mieux est de chanter et de ne pas simplement écouter ! Moins c’est virtuel, mieux ça vaut.

25 mars – Marie Françoise C. – Enfants : 9 ans et demi et 7 ans

Vous savez, c’est difficile faire front à tout : vie de famille, soins et travaux ménagers habituels + télétravail + travail scolaire… Voilà ce que nous  faisons dans ces premiers jours de confinement : maintien de la prière du soir et, après le goûter, une, deux ou trois dizaines de chapelet. Pour éviter la routine, les enfants pilotent “leur” dizaine et sont invités à proposer une intention à eux. (on avait l’habitude de dire du chapelet dans les conduites auto).

23 mars – Madeleine P.  Enfants : 12 – 10 – 7 ans.